Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2011

Jour 1 : Collioure

La Bretagne en septembre ? Non, Collioure en plein printemps ! On s’y tromperait au vu de la météo d’aujourd’hui, avec un ciel entre plomb et blanc, et surtout, un vent en rafale bien senties. De magnifiques vagues se brisent sur les rochers et la digue derrière  ND des Anges, ancien phare reconverti en église les pieds dans l’eau.

Sur la plage, des militaires effectuent des manœuvres d’entrainement : embarquement et débarquement d’un zodiac qui effectue des aller-retour à toute vitesse, retenant l’attention des touristes, et quelques courageux embarquent sur le bateau promenade malgré la mer déchainée. Collioure est un vrai décor de carte postale, avec ses façades ocre rose, ses bougainvillées et ses petites rues pavées. Le château royal est fermé à la visite aujourd’hui, mais les galeries de peinture sont ouvertes et réservent quelques jolies surprises. Autre surprise, l’intérieur de l’église ND des Anges : 9 retables baroques, un dans chaque chapelle latérale et un grand tout doré derrière l’autel principal. Dommage que l’éclairage en soit laissé à la seule générosité des visiteurs qui acceptent de mettre un euro dans la tirelire de l’église.

Au final, la pluie finit par nous chasser du village en direction de l’hôtel, à une quinzaine de kilomètres, au Boulou. Une fois posés à l’hôtel, nous étudions rapidement les possibilités pour la soirée : pas envie de retourner à Collioure sous la pluie, Le Boulou, bien qu’étant une station thermale, offre assez peu de réjouissance (hormis le Casino, conseillé par l’hôtelier). Nous tentons une sortie jusqu’à Ceret, un joli village qui semble avoir un centre médiéval digne d’intérêt, mais c’est tout aussi désert et, faute d’y trouver un établissement ouvert, nous retournons sur nos pas et atterrissons finalement au restaurant du Casino du Boulou. 

Les photos : http://mes-peregrinations.blogspot.com/