Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2006

Beurk !

 

 

Les éboueurs ont repris le travail hier sur Marseille, paraît-il….  Après 7 jours de grêve pour un motif que j’ignore, avec une température moyenne sur la ville dépassant les 30 degrés, les éboueurs (employés municipaux, notons le) ont dû finir par prendre en  pitié les Marseillais submergés par les immondices.

Ce matin, j’ai eu le privilège de devoir me rendre en centre-ville, rue de Rome, pour ralier un de mes lieux de travail. Je sors donc du métro station Noailles et passe par la rue de l’Accademie puis la rue Rouvière…Ce n’est pas un quartier habituellement très propre : je me souviens d’avoir fait le chemin à 8h du matin slalomant entre les sacs poubelles éventrés, les cartons de pizza et les détritus divers (vers 10h le marché s’y installe, le célèbre « marché des capucins »,   une des variantes marseillaises du souk) mais là c’était le pompon. Tous les 3 mètres, de chaque coté de la rue, des monticules d’ordures à hauteur d’homme. Certaines poubelles ont été incendiées, ça fait de jolies coulures noiratres de plastique fondu … Je vous laisse imaginer l’odeur,  la prolifération des rats, des mouches et autres joyeusetés, de quoi relancer une épidémie de peste bubonique…

La rue de Rome, la rue St Ferréol, commerçantes, ainsi que la place de la Préfecture ont été dégagées.  Il n’en est pas de meme pour les petites rues adjacentes, dont certaines (la rue Estelle par exemple) sont toujours partiellement ou totalement obstuées par les ordures.

Les éboueurs avaient promis que tout disparaitrait en 2 ou 3 jours, histoire que le centre soit praticable pour la promenade dominicale…

 

15:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.