Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2010

Musique dans la rue

 

Cette semaine, je profite des concerts gratuits en plein air que proposent la ville et le GTP.

Pour aujourd’hui, un  récital  de soprano , et un quatuor proposant du tango « revisité ».

Le cadre est posé, dans la cours de l’hôtel de ville, une scène posée sur les galets, des sièges bien rangés pour le public. Gratuit et en plein air, certes, mais organisé !

Le public est nombreux, très aixois (d’âge plutôt mûr et très « comme il faut »), derrière moi une dame en chapeau fait la conversation en franglais avec une américano-asiatique. Le programme promet des « airs et standards américains » par la soprano Cathy Heitling, accompagnée au piano par Jonathan Soucasse.

En fait de récital, une performance détonante et étonnante, mélangeant airs classiques et morceaux choisis empruntés au répertoire de la variété : on a ainsi eu droit à un cross-over entre l’air de Dalila et «  l’été indien » en espagnol, entre la Habanera de Carmen et « besa me mucho »… Le plus surprenant est que les glissements s’opéraient de façon quasi naturelle d’un univers à l’autre, sans doute appuyés sur des cousinages harmoniques. Et la chorégraphie n’a pas été oubliée ! Elle aussi décalée et humoristique, très bien servie par les protagonistes sur scène qui ont l’air de s’muser autant que le public. (Lequel a été mis à contribution, le monsieur invité par Cathy à un tango endiablé s’en souviendra certainement !)

La dame ne reculant ps devant la parodie et le second degré, elle nous a offert en Bis une version lyrico-bluesy de… l’ami Ricoré !

C’était asse rigolo de voir le lyrique mis à la sauce humoristique, même si j’ai préféré la voix de la dame dans ses versions modernes que dans les morceaux classiques, on ne peux que lui reconnaitre un sacré tempérament !

Deuxième concert de l’après midi, l’Ensemble Contraste, un quatuor de jeunes musiciens qui nous a proposé du tango « revisité » c'est-à-dire ré-écrit et harmonisé pour un quatuor classique (piano, violon, alto et violoncelle). Avec une place importante laissée à Piazzola dans le choix des morceaux, (dont une magnifique interprétation d’Oblivion) n’a pas écarté quelques classiques, comme la Cumparsita ou la Paloma. J’ai beaucoup aimé ce concert, l’interprétation « allegro con fuoco » du quatuor dépoussiérant tout à fait les morceaux pour en faire ressortir toute la richesse musicale, toute l’expressivité émotionnelle propre au tango.

Réminiscence du temps où je le dansais, je ne peux pas m’empêcher d’imaginer chaque fois les chorégraphies ou les façons de danser sur les tangos, cela fait partie du voyage auquel nous étions joliment conviés.

 

http://ensemblecontraste.com/ensemble-contraste/

 

16:21 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, tango, aix, lyrique, rigolo