Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2006

Merci Dominique !

Dans la série "j'ai testé pour vous", après les CDD en rafale, arrangés à une sauce plus où moins légale, après le CDI piégé, mi temps avec des avenants au bon gré du patron c'est à dire pas souvent, j'inaugure : le CNE !

J'avoue que je m'y attendais pas, pensant que mon secteur professionnel n'était pas vraiment concerné par ce genre de contrat. C'était oublier à quel point le travail dans l'insertion est à la fois un travail SUR et DANS la précarité.

Je souris aussi en pensant à ceux et celles qui, histoire de faire bonne impression et d’assurer leurs arrières, jouent la comédie du salarié modèle pendant la période d’essai pour, une fois confirmé dans leur CDI, se laisser aller à leurs « petits travers » : avec le CNE, 2 ans à ce rythme là, c’est plus de la stratégie, c’est de la rééducation…(et si, finalement, c’était ça le but ?)

15:30 Publié dans Boulot | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Vive les temps modernes. Enfin il n'y aura qu'une seule manière de travailler, de voyager, de dépenser, de regarder, d'aimer.....................................

Mais j'ai déjà vu ca dans un film de science fiction...... Un p'tit bonhomme avec une canne et un chapeau melon, dans les années 30, mais si, vous savez, un roi du comique muet, enfin un clown, un petit qui ne savait pas se qu’il disait, un homme du peuple quoi.

Et maintenant les comiques qui votent bien ont installés un bouffon au ministère. Ha ! Comme c’est hilarant.
Et même Charlot nous avait prévenus. Pourtant lui se n’était pas un charlot même s’il était clown. Alors que d’autres cumulent.

Écrit par : Gamal le Celte | 12/10/2006

Les commentaires sont fermés.