Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2011

Bye bye 2010 ( ou l’époque des bilans)

2010 est partie…. La transition s’est faite au cours d’un réveillon assez étrange sous forme de cocktail détonnant , j’espère que cela ne conditionnera pas la jeune année 2011.

Pour « réussir » ce foutu cocktail : rassemblez des amis de longue date, ajoutez tous les éléments pour passer une bonne soirée. Ensuite, incorporez successivement plusieurs ingrédients d’imprévu : un retard de 2h sans prévenir ni s’excuser, un invité non prévu contre lequel le maitre de maison a un certain nombre de grief , le caractère odieux du récent petit ami d’une des convives… Laissez infuser le temps d’un repas à l’ambiance tendue… Secouez un peu et vous obtenez  une rafale de noms d’oiseaux, des menaces, une explosion d’agressivité et un réveillon gâché par un malotru qui n’avait rien à fiche là !

 

2010 fut une année riche, pas toujours facile, mais elle restera comme une année importante.

J’ai terminé ma formation, et obtenu mon diplôme (je pourrais même dire « mes » diplômes puisque j’ai en validé 2 simultanément).

J’ai terminé mon CDD d’alternance avec beaucoup de regrets de devoir quitter une entreprise où je m’étais sentie réellement bien, mais où, visiblement, je n’étais pas destinée à rester.

J’ai profité de mes congés d’été pour partir en vacances en Alsace effectuer une sorte de pèlerinage, j’y ai retrouvé le village, la maison, mon amie d’enfance et ses parents, des souvenirs et des émotions.

J’ai cherché activement un nouveau poste, passé de nombreux entretiens et finalement trouvé peu avant Noel.

J’ai failli acheter mon appartement (et me suis une fois de plus rendue chèvre avec mes parents grâce à ce prétexte), et puis finalement, non, ce sera pour plus tard.

J’ai espéré que l’épisode de maladie de mon père (qui s’est heureusement résolue de façon positive) modifie nos rapports, mais là aussi, non, ce sera pour plus tard (ou pour jamais).

Grâce à ma formation, je me suis fait de nouveaux amis.

17:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.