Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2012

Dernière ligne droite !

déménagementAprès une semaine dans les cartons, un 2e week-end dans les cartons.... Avec un peu de bol, 95 % de l'appart' devrait être débarrassé ce soir et nous pourrons prendre nos quartiers " de campagne" ( rien à voir avec les élections ) pour la période des travaux . Ceux qui ne commenceront pas avant le milieu de la semaine finalement, mais au moins, tout sera à peu près prêt pour cette échéance .

Ce n'est guère qu'à l'occasion des déménagements qu'on se rend compte du nombre de choses plus ou moins (in)utiles qu'on entasse, je me permets donc de m'adresser pour un futur proche quelques mémos en forme de "ne plus acheter de chaussures" , "ne plus acheter de vêtements avoir d'avoir fait un VRAI tri " et "trier plus régulièrement la paperasse" afin d’éviter de se retrouver sous un monceau de trucs et bidules en tous genre sur le mode du bien connu "quand y'en a plus y'en a encore" au moment stratégique.

Je parlais de quartiers de campagne, en effet, nous allons nous établir le temps du chantier chez monsieur, en campagne aixoise . Monsieur a eu la bonne idée de garder son studio, ce qui pour l'occasion nous évite de nous retrouver sous les ponts ou à l’hôtel . Pour être tout à fait honnête, la perspective de passer 3 mois loin de la civilisation (la boulangerie la plus proche est à plus de 5 km, et je ne parle même pas d'un supermarché....), sans internet (horreur !!!), sans machine à laver, sans pièce fermée où s'isoler (genre le soir l'un veut regarder la télé et l'autre dormir, c'était possible chez moi sans se gêner, là ça ne le sera pas ), sans compter le trajet domicile-boulot qui va gentiment doubler (ah, les petites routes de campagne, bien étroites... j'adore....ça me fait penser au sketch de Jean Yanne), tout cela ne m'emballe pas vraiment . Mais c'est transitoire et pour la bonne cause, et je me console en pensant qu'on pourra profiter de la super terrasse presque tous les jours avec le printemps qui arrive, sous forme de petits apéros voire de barbecue avec les copains .

Coté chantier, l'énigme du carrelage de sol a été résolue, puisque celui ci a été choisi, acheté et même livré. Il attend sagement d’être posé, rangé dans ses palettes . Les fenêtres sont également sur le point d'être livrées, le cumulus pour remplacer le chauffe eau à gaz par son homologue électrique a été acheté aussi. De quoi poser les fondamentaux. L’aménagement des pièces viendra juste ensuite, mais du coup, cela laisse encore un délai de quelques jours/semaines pour me ruer chez le suédois acheter ma cuisine !

14:58 Publié dans Chantier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : déménagement

24/01/2012

Saint Maclou priez pour nous

Ma quête du Graal du moment s'appelle : trouver un carrelage pour mon sol. De préférence solide, facile à entretenir et à un prix raisonnable. Jusque là rien que de très normal. Sauf que je ne sais qui a décidé que, cette année, les carrelages seraient gris, déclinés certes de l'anthracite au tourterelle, mais gris. Et là, je dis non. Du carrelage gris, ça va faire 10 ans que j'en bouffe, sous forme d'indestructibles petits carreaux gris mat dans mon salon. Qui a été assez tordu pour inventer le carreau de sol gris mat, que même Monsieur Propre avec tous ses biscottos n'arriverait pas à faire ressembler à du carrelage propre même après 1h d’astiquage en bonne et due forme? Traitement de faveur réservé au salon, vu que j'ai droit dans les chambres au célèbre granito, à la cuisine au lino façon tomette (j'avais refait le sol il y a quelques années en posant des dalles de sol par dessus) et sans la salle de bain un truc, qui je pense fut du lino imitation parquet dans sa jeunesse, mais qui actuellement ne ressemble plus à rien. Vintage, je disais. Je rêve donc d'un peu d'uniformité dans tout ça, le même sol dans toutes les pièces -sauf la salle de bain, sans doute.

Au tout début, je pensais mettre du parquet. Sauf que je ne suis pas quelqu'un d’extrêmement soigneux et que j'ai eu peur de l'impact des talons, des éventuels gravillons ramenés du dehors sous les baskets de monsieur, et de l'usure forcément inégale en fonction des endroits et des passages. Donc, carrelage. Clair, forcement, mais clair ça reste vaste. Blanc ? Euh ... oui, blanc c'est clair c'est sur mais je ne veux pas que mon appart' ressemble à un laboratoire, vu que les murs seront certainement blancs aussi dans le salon et le bureau. Et puis il parait que c'est salissant, genre le moindre cheveu se voit . Comme j'ai de longs cheveux foncés et mais pas exactement le balais greffé à la main, laissons de coté le blanc. Ce sera donc plutôt du beige. Entrons donc dans l'univers du beige, avec ses déclinaisons sable, jaune, rosé, brun, texturé, mat, satiné, moucheté.... De quoi donner le vertige. En réalité, je vois assez bien un beige rosé pas trop rose, genre le rose serait là bon donner le coup de blush qui donne bonne mine mais sans verser dans la Barbie attitude. Un peu de chaleur discrète pour donner capter la lumière au lieu de l'absorber en égoiste comme l'actuel gris.

Me voici donc en train d'écumer les magasins de matériaux et autre revendeurs de carrelage des alentours, mon grand cahier de notes sous le bras, sur lequel je note tout ce que je vois d' intéresant au fil des visites : quoi, où, quel prix .... (organisée, hein ?) . Ma mère joue spontanément les rabatteurs en me disant " va voir ici ils ont des trucs bien" ou " j'ai regardé le site de St Maclou il y a des carreaux sympa" . (Sauf qu'en vrai, les carreaux de saint Maclou, heu ... c'est soit fashion -donc gris, vous aurez deviné, soit franchement tristounet tendance vieillot. Ou alors les beaux carreaux étaient planqués le jour où j'y suis allée. )

Enfin on ne dirait pas comme ça mais des magasins de ce genre, il y en a beaucoup. Nous avons finalement atterri samedi matin dans un endroit intéressant près d'Aix, ou nous avons vu un certain nombre de choses intéressantes. Une petite "short list" d'une demi douzaine de références, des choses un peu plus originales que dans les chaînes de la grande distri. Malheureusement, cela prend du temps et nous avons été chassés du magasin, fermeture oblige, après en avoir exploré seulement la moitié. Je pense que cela nécessitera une nouvelle visite, histoire de revoir ces références là avec une semaine de recul et de découvrir les reste et la partie "carrelage de salle de bain" que nous n'avons pas eu le temps d'explorer. Parce que la salle de bain, c'est encore un autre défi qui méritera bien un post à soi tout seul !

13:56 Publié dans Chantier | Lien permanent | Commentaires (2)

12/01/2012

Lost in décoration

L'année s'est achevée sur un changement majeur : j'ai acheté mon appartement ! Locataire depuis bientôt 10 ans de mon cher T3 aixois, j'en deviens propriétaire grâce à un heureux concours de circonstances et un non moins heureux financement parental.

Cela ne s'est pas fait sans stress, les différentes étapes de l'acquisition ayant recelé chacune ses surprises et son lot de contre-temps, mais au final, tout s'est bien passé, dans les temps et en bonne et due forme.

J'ai donc pu fêter le réveillon de St Sylvestre "chez moi" pour de bon , en amoureux , bien tranquillement et bien agréablement -il fallait ça après le réveillon de l'an dernier gâché par un gougnafier-meme-pas-invité.

La nouvelle phase s'appelle : les travaux. Pas du cosmétique, hein, du vrai chantier en perspective : il s'agit de faire d'un appartement construit en 1958 et parfaitement vintage sur pas mal de point un lieu moderne, habitable, isolé, pratique et joli. Rien que ça !

En gros, cela veut dire : remplacer les fenêtres en bois simple vitrage (celle qui font bouger les rideaux quand il y a du mistral...) par des PVC double vitrage, renforcer l'isolation, mettre aux normes l’électricité et la plomberie, remplacer le chauffe-eau, refaire le carrelage, la cuisine, la salle de bain, installer un dressing dans la chambre, repenser la déco de ladite chambre, dégager l’ancienne cheminée du salon (oui, une cheminée .... la légende dit qu'il y aurait une cheminée en pierre de Rognes , qui ne plaisait pas au précédent proprio, lequel l'a recouverte d'un coffrage en bois ce qui me vaut d'avoir dans mon salon un sarcophage d'1m², heureusement aménagé partiellement en bar pour ranger mes bouteilles d'apéro... ) La liste est longue ( la note le sera aussi, n'en doutons pas !)

Exaltant, me direz vous. Oui .. sauf que la déco et moi, ça fait deux. La vision 3D dans l'espace, n'en parlons pas . Et puis il faut choisir .. ah, choisir quand on n'y connaît rien, quand on n'est même pas sur de ce qu'on veut et de ce qu'on aime, la délicieuse prise de tête ! Me voici donc surfant sur les forums de déco, de construction, fréquentant assidûment Lapeyre et Leroy Merlin.... J'enrichis ma culture générale en apprenant la différence entre un carrelage "grès cérame émaillé" et son pote pas émaillé, les dépliants Castorama deviennent mes livres de chevet. D'ailleurs, là, faut que je vous laisse, je file chez Ikéa !

11:55 Publié dans Chantier | Lien permanent | Commentaires (1)