Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2008

Retours de vacances

Me voici de retours de vacances.
La destination choisie pour cette fois était la Bourgogne, avec un périple qui nous a menés de Cluny à Vezelay, via Chalon, Beaune et Dijon. Une cure de verdure, où les Charolaises paissant tranquillement dans les prés alternent avec les vignobles et les forets.
Beaucoup de belles choses à voir (des châteaux et des églises en veux-tu-en-voilà, de jolies villes, des micro-villages,..), à manger (ah! les cuisses de grenouille, le coq au vin et l'incontournable boeuf bourguignon !), et, évidement, à boire (il aurait été dommage de ne pas s'inviter à quelques dégustations en passant dans des villages aux noms tels que Pommard, Mercurey, Meursauly ou Vosne Romanée pour ne citer que ceux là). J'avais de cette régions quelques jolis souvenirs, du coté de Saint Sauveur en Puisaye notamment, j'ai été heureuse de les réactiver à l'occasion de ce nouveau séjour.
Pour finir, nous avons fait un step à Lyon, histoire de renouer avec la vie citadine. Juste un survol, de quoi constater que la gastronomie lyonnaise est à peu près aussi légère que la déco intérieure de la basilique de Fourvière, mais surtout de quoi nous donner envie d'y revenir à l'occasion d'un long week-end (pourquoi pas à l'occasion de la fête des lumières cet hivers ?)

A l'occasion de ce retours, je signale la naissance d'un nouveau blog, où vous pourrez trouver les photos prises au fil du voyage : http://mes-peregrinations.blogspot.com/
Il faudra un peu de patience avant que toutes les photos soient postées, mais je m'y mets dès aujourd'hui !

16:58 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bourgogne, blog, photos, lyon

29/04/2006

It's time to go

Ce soir, mon avion décole à 21heure et demain à 21h aussi mon train entrera en gare d'Aix en Provence.
Après deux dernières journées de grand tourisme ( jeudi, passage éclair par le Consulat de France, puis ballade sur Copley Square, Newbury Street, pour finir la soirée au Ryles ; hier, le "Duck Tour", un tour de ville dans un véhicule amphibie qui inclut dans le parcours un plouf dans la Charles, très rigolo, et le Punjabi Dhaba, un petit boui-boui Indien sur Inman square, bon et folklorique avec ses cuistos indiens, sa musique indienne, ses clips indiens et extraits de films bollywood diffusés en boucle) il est temps de refaire les valises pour de bon. Je n'aime pas spécialement faire les bagages de manière génerale, mais là, ce n'est vraiment pas drôle. Vérifier que l'on n'a rien oublié, faire tout entrer dans les valises, graver les photos sur CD, recharger le portable francais, véifier encore une fois que rien ne manque...
Dernier dejeuner au Kiraz, dernières photos, et il sera temps de prendre la Silver Line direction Logan Airport.
Les au revoir (adieux?) sont toujours des moments difficiles.

22:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (1)

25/04/2006

Ici et ailleurs


Dans quelques jours à peine, retours à la case France.
Autant le dire, je n'ai aucune envie de rentrer, sauf pour voir mes amis et recommencer à chanter (ce qui revient un peu au même en fait)
Je m'amuse donc à dresser une petite liste (non exhaustive) de ces dépaysements, et de toutes ces choses dont je me souviendrai depuis la Provence.

Ce que je ne retrouverai pas en France:
- Les feux rouges sont de l'autre côté de la chaussée (donc personne n'a l'idée de s'arrêter juste dessous en espérant qu'il passe au vert plus vite)
- Les serrures se ferment et s'ouvrent dans le sens inverse d'en France (pour le fun, la porte de la maison compte 2 serrures qui fonctionnent chacune dans un sens différent !)
- Il est interdit de fumer à l'intérieur des établissement publics et de consommer de l'alcool à l'extérieur (bonne chance pour ceux qui souaiteraient boire une bière et fumer une cigarette en même temps...)
- On ne se fait pas la bise pour se dire bonjour (juste un sourire, une poignee de main ou une accolade si on est très proche)
- La publicité médicale existe (on trouve dans les journaux, dans le métro ou dans les campus des annonces de recherche de volontaires pour participer à des études, ou pour tester de nouveaux protocoles de soin, le tout rémunéré)
- Il n'y a pas d'obligation de s'arrêter au feu rouge si on tourne à droite (le piéton reste prioritaire, mais faut faire attention quand meme )
- On trouve des choses incroyables dans les super-marchés (oeufs pré-battus, succédanés de toutes sorte de choses, gelées multicolores, ...)
- Il n'y a pas de code pin pour verrouiller les téléphones portables
- Il n'y a pas besoin de mettre un sou pour obtenir un charriot
- La publicité comparative est légale
- Il y a des gens qui mettent vos courses en sac à votre place au supermarché
- La TVA n'est jamais incluse dans les prix indiqués, sauf si précisé
- Dans les resto, la note ne comprend pas le service, il faut rajouter le pourboire (ca entraine au calcul mental)
- Les aménagements pour les handicapés sont plus largement présents (accessibilité des transports en commun, indicateurs sonores pour les passages piétons)
- Les températures se comptent en degrés Fahrenheit, les distances en Miles, les quantites en Ounces, Fluid Ounces, les longueurs en Inches & en Feets, et les poids en Pound (ne me demandez pas les conversions, SVP !)
- Les affichages sont souvent bilingues (anglais et espagnol)
- Le mariage gay est légitime dans le Massachusets

Ce qui me manquera :
- Le cafe Kiraz, ses special pita roll up, son hot griled sandwich with fresh mozarella proscuito tomatoes and basil, sa new-england chowda ...et ses serveurs sympathiques qui nous disaient chaque fois "bonjour mon ami" en français.
- Le jus de cranberries et les bagles
- Les haltes capuccinos dans les Starbucks cafe à travers la ville
- Les harmoniques du Kendall Band
- La vue sur la ville quand le T passe sur le Longfellow Bridge
- Les écureuils du Public Garden
- Le parfum de l'air de soir, doucement iodé
- Les amis d'ici : Mahesh le fantaisiste, Gavin, sa petite famille et leur chaleureux accueil, ...
- Toi qui m'a permis de venir ici

Ce qui me manquera moins:
- Le sirop de mais
- Le vélo

19:15 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2)